dalize7

René Dalize

Ballade du pauvre macchabée mal enterré,

Suivi de deux souvenirs de Guillaume Apollinaire et André Salmon

Précédé d'une notice biographique

de René Dalize par Emile Ducharlet

Edition : Les Amis de La Lucarne Ovale

Ouvrage de 38 pages, illustré. Parution inédite, dépôt légal: août 2015

Prix : 4,00 € + port 1,50 €

Pour commander cet ouvrage, R.V. en d'accueil

     Plus ancien camarade de Guillaume Apollinaire, René Dalize (1879-1917), journaliste, romancier et poète, fit une petite carrière comme officier dans la Marine Nationale, de 1897 à 1907, avant de devenir, à Paris, un acteur connu et reconnu des mouvements de l’avant-garde littéraire des années 1910. Il est, entre autres, l’auteur de pièces de théâtre, d’un roman paru en feuilleton “Le club des neurasthéniques”, et de plusieurs ouvrages écrits en collaboration avec Guillaume Apollinaire.
      De 1912 à 1914, il est, avec Guillaume Apollinaire, André Billy et André Salmon, co-rédacteur en chef des “Soirées de Paris”. Engagé volontaire dans l’infanterie dès le déclenchement de la Grande Guerre, il est nommé Capitaine d’une Compagnie de mitrailleuses et le restera jusqu’à sa mort en 1917, la tête fracassée par un obus au Chemin des Dames, sur le plateau de Craonne.
      La “Ballade du pauvre macchabée mal enterré”, poème à mi-chemin de l’humour noir, macabre et goguenard, petit chef-d’œuvre de la poésie de poilus, parut pour la première fois dans un journal de tranchées “Les Imberbes” auquel Dalize collaborait avec le poète Jean Le Roy et l’éditeur-imprimeur François Bernouard